Défi familial
Personnel

Lancez un défi familial pour réaliser vos bonnes résolutions

29 décembre 2017

Note :

Cet article participe à l’événement interblogueurs du site Devenez Meilleurs, proposé par Olivier Roland.

Si cet article vous plaît, vous pourrez votez pour lui en bas de l’article pour que qu’il figure dans un ebook rassemblant les « meilleures astuces » de différents blogueurs sur le thème de « l’application des bonnes résolutions ».

Bonne lecture !

Votez pour cet artcile - Tumisu

 

Vous avez pris de bonnes résolutions ? Bravo.

Savez-vous que vous êtes entourés d’une mine d’or pour vous aider à les mettre en pratique ?

Peu de personnes l’utilisent concrètement :

Votre famille et vos proches.

Trop souvent, on pense à s’en plaindre. Un mari qui ronfle, un fils ronchon, une amie pot-de-colle, un frère radin, une sœur pipelette, un père toujours en retard, une mère qui parle trop, et le pire : belle-maman qui cumule tous les défauts à la fois !

Et si pour une fois, nous abandonnions nos pensées limitantes et profitions de tous ce que ce beau monde a à nous offrir.

Mieux: et si chacun de nous profitait des forces de tous les autres pour atteindre ses bonnes résolutions, c’est-à-dire que vous aussi, avez des talents utiles pour aider vos proches à réaliser leurs objectifs.

Les bonnes résolutions sont en fait des défis

Bonne Résolution Défi-Free-Photos

Quelle est la différence entre une bonne résolution et un défi ?

En fait, les bonnes résolutions réelles sont toujours des défis, mais nous avons un tout petit peu tendance à l’oublier.

« Cette année, je fais du sport ! » Si vous n’avez pas le petit pincement à l’estomac qui accompagne tout bon passage à l’action et donc tout bon défi, c’est le signe que ce n’est pas une bonne résolution réelle. Ça s’appelle une parole en l’air. Et très certainement l’année prochaine, vous souhaiterez la même chose.

Un défi, d’après le Larousse : c’est le « refus de s’incliner devant l’autorité de quelqu’un, de quelque chose », c’est un « appel en duel ».

Un duel avec vos « mauvaises » ou anciennes habitudes, un combat avec votre quotidien. Rien de plus coriace que le quotidien lorsqu’il bien installé et que votre entourage lui aussi, tient à vos petites habitudes.

Alors comment faire ?

Annoncez votre défit à votre famille !

L'annonce familiale- Geralt

Confrontez-vous à la réalité de votre famille, confrontez votre famille à votre réalité.

Vous avez un projet. En plus c’est une bonne résolution ! Vous en êtes convaincu, vous avez l’enthousiasme, le feu sacré, la petite flamme qui brûle en vous. Vous savez intimement que cette bonne résolution est essentielle à votre bonheur. Alors, partagez votre résolution avec vos proches.

Installez-vous tous autour d’une table, d’un sapin, d’un verre (attention à l’abus d’alcool), d’un bon repas et annoncez chacun à tour de rôle le défi que vous vous lancez à vous-même.

Annoncer votre bonne résolution sous forme d’un défi, c’est-à-dire de quelque chose que vous avez l’intention de réaliser quelque soient les conditions (rien ne se fait tout seul !), c’est déjà une action qui vous engage dans la réalisation de votre projet.

En vous soumettant au regard des autres, vous serez plus motivé, et vous leurs permettez de vous voir d’une manière nouvelle, donc de mieux vous soutenir et vous comprendre.

Quelques mots suffisent !

Quelques mots suffisent- Alexas-Fotos

« Dès aujourd’hui je mange sainement, je fais du sport, je prends soin de moi et je me trouve un amoureux. »

« À la rentrée, je reprends des études pour faire le métier que j’aime. »

« En novembre prochain, je fais le marathon de New York et dépasse mon exploit sportif de courir au bout de ma rue. »

« Après les fêtes, je réalise mon rêve : j’ouvre un refuge pour animaux. »

N’en dites pas plus !

Pourquoi ?

– Parce que vous gaspilleriez votre si précieuse énergie dans de belles paroles plutôt que dans de belles actions. On en trouve une illustration dans le livre « Changez vos pensées, changez de vie. La sagesse du Tao » de Wayn Dyer : trop de mots sont un gaspillage de notre « énergie », c’est-à-dire de cette force, cet élan qui nous pousse à agir, à placer notre action là où elle crée ce que nous désirons. Vous trouverez ce livre en audio gratuitement sur Youtube.

– Parce que vous rencontrerez au moins trois types de personnes : les résistants qui vous feront entrer dans des débats et argumentations sans fin si acceptez leur jeu. Les rêveurs, qui aiment parler et imaginez votre succès mais qui n’agissent pas. Dans tous les cas, ces deux-là vous poussent à des paroles vaines. Le troisième type sont les agisseurs, ils vous comprendront sans grand discours et souhaiteront voir vos actions.

À quoi ça sert d’annoncer votre projet ?

Vos proches comprendront vos actions et vous éviterez les conflits : si vous quittez votre famille pour courir tous matins y compris le weekend, si vous vous enfermez dans votre bureau pour étudier plutôt que de passer la soirée avec elle, si vous ne mangez plus les gâteaux-cerise-crème-chantilly-amour de votre entourage… Non, ce n’est pas parce que vous ne les aimez plus… Et, oui, vous réservez encore de bons moments avec eux, mais vous avez besoin de quelques moments pour vous réaliser. Il y en a d’autres pour vous retrouver ensemble. Il est probable même que devant vos efforts vos proches vous aident à faire de la place dans votre quotidien et à passer à l’action.

– Vous repérerez rapidement qui seront vos alliés et comment votre entourage pourra vous aider dans votre projet.

Trouvez vos alliés

Trouvez des alliés - Jarmoluk

La question « qui seront mes alliés ? » est une fausse question. Car en réalité, tous sont vos alliés, même votre pire ennemi !

Tout dépend de votre manière de voir les choses – et de les utiliser.

Cette histoire de défauts et de qualités n’est qu’une question de point de vue. Une illusion. Donc choisissez l’illusion qui vous mène à votre but ! Vous vous rendrez peut-être compte que bien utilisé : votre père prend le temps de faire les choses jusqu’au bout et vous inspire par sa conduite, votre mère parle de vos projets à toutes ses copines qui vous suivent avec fierté et vous donner envie d’être à la hauteur, votre frère est très doué pour détailler le budget nécessaire à votre projet, votre sœur qui cafte à chaque loupé vous agacerait presque si cela ne vous rappelait pas à l’ordre, votre amie est toujours prête à vous rendre service, votre fils trouve ça « trop cool » depuis que vous « faites n’importe quoi » – comme disent les mauvaises langues, votre mari ronfle toujours mais vous avez d’autres idées en tête et ne dit-on pas que la nuit porte conseil, quant à belle-maman elle a tous les talents à la fois !

Dans tout ça, vous avez plusieurs sortes d’alliés. Sachez les reconnaître pour les « utiliser » au mieux :

Vos alliés directs:

entraide familiale

Ce sont les agisseurs de votre entourage. Peu importe leurs projets, qu’ils soient identiques aux votre ou différents, ils savent comment passer de la bonne résolution à l’action, seront une source de motivation, d’inspiration et vous rappelleront que vous n’êtes pas seul à vouloir changer et améliorer votre vie. Cela dit, ils sont pris eux aussi avec leurs projets, ils vous aideront et vous pourrez les aider en parlant ouvertement de vos besoins et de vos compétences.

Vos alliés indirects:

les alliés indirects

Dans l’article « Mes 9 meilleures tactiques pour appliquer mes bonnes résolutions », j’ai identifié trois sortes de bonnes résolutions :

Les bonnes résolutions vraies qui répondent à une réalisation essentielle de votre vie, les fausses bonnes résolutions qui sont celles que vous prenez machinalement parce que tout le monde les prend, et les bonnes résolutions de second plan ou moyens qui sont de fausses bonnes résolutions qui servent à atteindre votre bonne résolution essentielle.

Vos alliés indirects sont à utiliser dans la veine des « moyens » : ce sont les personnes de votre entourage qui résistent à votre projet, qui n’y ont « rien compris », ou les rêveurs, mais qui ont tout de même de beaux talents à vous offrir : toutes les tâches qui vous servent d’échelon pour atteindre votre essentiel.

Par exemple : certains de vos proches ont peur que vous vous lanciez dans votre projet d’entreprise, en plus vous avez quatre enfants, c’est tant de boulot ! Ne perdrez pas votre temps à leur parler encore et encore de votre projet, ne tentez pas de les convaincre – lisez à ce sujet l’article “Gérez l’insécurité des autres” de Steve Palvina, traduit par Olivier Roland. À  la place,  demandez-leur parfois de garder vos enfants – eux qui les aiment tant, ou de préparer ce délicieux repas que « les petits » adorent, ou encore de les conduire à la dance-tennis-guitare. Ou toute autre chose qui vous aide à atteindre votre but et qui relève de leurs compétences, possibilités, aspirations. Réfléchissez-y à deux fois, souvent, on ne voit pas clairement du premier coup ce que les autres peuvent nous apporter. Et n’oubliez pas de les remercier en les aidant à votre tour selon leurs objectifs. Vous aussi, soyez utile et « utilisable ».

Les techniques pour un défi familial réussi

 

  • Décrivez concrètement votre projet à vos proches

Décrivez concretement votre projet - StockSnap

Une fois que vous savez qui vous aidera à réaliser votre bonne résolution et comment il/elle le fera, décrivez concrètement votre projet à votre entourage.

Enoncez clairement ce que vous souhaitez.

Par exemple :

« J’ai pris la résolution de faire le marathon de New York en novembre prochain. Pour cela je suivrai un entrainement où j’aurai besoin d’une heure par jour à ma disposition: je courrai en grande partie. Je mangerai des repas particuliers et je prendrai une semaine de congé pour m’y rendre. »

Donnez à votre entourage vos bonnes raisons de faire ce que vous faites, communiquez votre enthousiasme.

Ensuite, ne cherchez pas à avoir leur approbation, ni le dernier mot. Laissez le charme agir.

  • Relevez vos défis ensemble

« Je peins un animal par jour pendant trois mois. Ensuite, j’organise une exposition des meilleures peintures. » Toi, « tu cours pendant six mois, jusqu’au marathon de New York. »

Relevez ensemble vos défis individuels. Si vous avez un groupe d’agisseurs autour de vous, décrivez chacun clairement votre projet et une date étape ou fin, avec plusieurs échelons possibles, et relevez chacun vos défis en mettant vos enthousiasmes en commun.

C’est comme aller au cours de gym à plusieurs, les autres seront là pour vous motiver « les jours sans » et inversement.

  • Tenez-vous au courant de vos avancées

Avancer ensemble-Stocksnap

Message:

« Aujourd’hui : j’ai peint mon animal quotidien. »

« Ce matin, dur dur, mais j’ai réussi à courir ce soir.  »

Un message-texte, une photo, une vidéo, pour montrer les avancées pour votre projet.

Ce n’est pas de la concurrence, c’est de l’entraide, de la coopération dans le respect des projets individuels. Où chacun tente de se dépasser lui-même et d’aider les autres à y parvenir.

  •  Faites ludique !

À partir de votre défi familial, pourquoi ne pas lancer des paris, avec des récompenses et des gages, quelque chose de ludique mais surtout quelque chose qui vous fait plaisir.

Ça ne tourne pas toujours aussi mal que dans le film !

Le pari film

Vous pouvez faire un système de points : “cette semaine, j’ai couru 4 fois sur 5.”

Cela vous permettra de réoriente le tir en cas de retard et de vous évaluer amicalement entre vous.

Vous pouvez aussi vous octroyer des titres avec de petits sobriquets et des médailles, celui qui a tenu sa bonne résolution tous les jours où il avait prévu d’agir (le Seigneur Arthur n’en rate pas une ! »), celui qui a rattrapé son retard (Cécile la fusée), etc. Cela fonctionne très bien avec les enfants. Par exemple, dans le cas de la bonne résolution de terminer son année de solfège, judo, ou football. Bien que j’aie vu des adultes beaucoup s’y amuser aussi !

Organisez des rencontres d’étapes dans un endroit que vous appréciez (une sortie au cinéma, un pique-nique, un café, etc.) pour discuter de vos avancées. Et que pensez-vous de faire la fête lors des caps importants ?

  • Organisez une fête en l’honneur d’une étape importante de votre défi familial

Fêtez ensemble - StockSnap

« Ça y est, j’ai le prêt pour mon entreprise »

« Je suis reçue dans ma nouvelle formation ! »

« J’ai réalisé 100 portraits photos. »

« Je suis inscrit au marathon de New York et j’ai mes billets d’avion. »

Rien de tel qu’un ultimatum à votre défi familial pour vous motiver à accomplir votre action à temps, savoir où vous aller et où vous en êtes.

Si vous avez tenu l’ultimatum, quelque soit le résultat reçu, octroyez-vous un temps de repos et de récompense, pour vous féliciter de l’effort que vous avez réalisé.

Parlez-en lorsque vous annoncez votre projet à votre entourage en proposant un évènement à une date et un accomplissement précis, par exemple :

À la fin de votre annonce pour le marathon de New York, ajoutez : « Le 30 novembre, lorsque j’aurai relevé l’épreuve, je vous invite tous pour fêter ça ! »

Ou : « J’exposerai 50 portraits photos dans mon jardin le premier week-end d’été. »

Organisez une petite démonstration de vos progrès, racontez votre histoire, partagez les essais et erreurs de votre parcours, ce que vous avez réalisé, ce que vous auriez voulu réaliser, ce que vous souhaitez corriger, et… Remerciez toutes celles et ceux qui vous ont soutenu(e). Montrer-leur comment leur soutien vous a été précieux. Présentez vos futures étapes et projets… avec enthousiasme.

Si vous êtes arrivés jusqu’ici… Si vous êtes parvenus à forger des liens familiaux et amicaux en utilisant les bons côtés et les forces des personnes qui vous entourent, tout en offrant les vôtres, vous réaliserez certainement encore de très belles résolutions !

Alors, bonne route à toutes celles et ceux qui ont envie prendre leur vie en main, en révélant les super-pouvoirs LOGO CAPE SUPER POUVOIRS familles livres.jpgde leurs proches.. et les leurs.

Si vous avez aimé cet article :

Votez pour cet article ici 

L’ouverture de la page équivaut à un vote positif.

Votre vote m’aidera pour que l’article soit publié dans un ebook interblogueurs.

Merci !!

Crédit Photos: Pixabay

Partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 3
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *