Réfugier-Migrants- enfants- Cpri23auto-pixabay
Livre

Liste essentielle: Où vous réfugier si votre maison brûle?

4 mai 2018

Notre doux foyer….

Quand la maison brûle, nous sommes bien obligés de quitter les lieux. Que faire dans le cas où nous perdons tout, qui nous accueillerait pour la nuit? Qui ferait en sorte que nos enfants ne passent pas la nuit, et les suivantes à dormir dehors? Où nous réfugier?

 

Un petit article très rapidement…

Juste parce que les mots de Yann Moix sur le livre de Philippe Claudel « L’Archipel du chien » m’ont touchée. (Voir la vidéo ici) *

Et que j’en ai marre que les mots ne restent que des mots.

Alors je me suis dit :

Avec ma toute petite minuscule voix, je pourrais relayer le message (à quoi ça sert d’avoir un blog ou sinon – en vérité, ce n’est pas pour me regarder dedans et me trouver jolie, alors mettons les pieds dans le plat) :

N’oubliez pas ces familles, ces êtres humains au même titre que nous, qui tentent de trouver refuge et qui se retrouvent à la porte….

À la porte de leur pays parce que « la maison » brûle, à la porte de nos pays parce qu’on leur refuse l’auberge, à la porte de nos maisons parce que ce serait bien qu’on trouve enfin ce « on » qui doit faire quelque chose (en tout cas, nous, notre maison ne peut pas les accueillir), à la porte de nos vies parce que nous avons vite fait de les oublier… nous, qui avons tant à faire. Nous, qui avons un toit à entretenir, une mère patrie qui nous protège.

Mais bon, il ne faudrait surtout pas nous culpabiliser, ça nuirait à notre poil et Dieu sait que nous avons tous besoin d’être de bon poil pour nous soutenir les uns les autres !

Alors à la place, ce que je vous propose est simple :

Ce n’est franchement pas la fin du monde.

Voici une liste modeste de livres (tout à fait plaisants à lire – ce sont des romans) qui donnent corps à ces hommes, à ces femmes et à ces enfants qui font une longue traversée pour sauver leur peau, leurs familles, leur humanité.

Lisez-en au moins un. Ensuite, donnez-le à quelqu’un. Et gardez ces personnes en mémoireN’oubliez pas qu’ils sont présents juste ici, à nos portes. Gardez les yeux ouverts sur ce qui se passe pour l’instant.

Lisez, pour savoir. Et peut-être même, qui sait… pour pouvoir !

Voici la liste des romans essentiels à celles et ceux qui ont quelque chose à voir avec le fait de se réfugier, c’est-à-dire “eux”, c’est-à-dire nous :

“L’Archipel du Chien”, Philippe Claudel

Un livre bouleversant dont les mots ne peuvent pas vous laisser froid – sauf si vous êtes mort !
Des mots dentelés, ciselés, travaillés au couteau comme on sculpte des corps dans le marbre.
Philippe Claudel vous raconte ce “problème” qu’est de trouver trois corps de migrants morts sur la plage de son île, avec une dextérité qui n’a d’égal que la puissance du frisson. Le frisson de l’indicible. Celui que l’auteur parvient à capturer dans les brumes des esprits quelque peu perdus, quelque peu tourmentés par ce phénomène de vies qui se noient dans le néant et qu’il serait tellement plus facile d’oublier.
Une île, trois “nègres” morts à cacher, un huis-clos, une personne qui a cafté, mais qui ? Tous les ingrédients des maîtres du suspense sont réunis pour échauffer votre sang de lecteur… si le contexte n’était pas si glacial.
À lire absolument !

Ce livre convient à toute la famille – selon vos sensibilités. Mon avis: ce serait dommage d’en priver les enfants.  À vous de voir.  Mon utilisation: nous le lisons ensemble et je reste attentive aux réactions de mon enfant, s’il le faut j’adoucis un portrait, je saute une ligne, mais c’est rare. Excellent livre pour le verbe. Les enfants devraient au moins en entendre la mélodie.

Comptez environ 6 à 7 heures de lecture. (288 p.)

“L’Extraordinaire Voyage du Fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikéa”, Romain Puértolas

Un roman fabuleux et pas prise de tête où vous voyagerez dans des conditions un peu particulières, celle du clandestin malgré lui, aux côtés de « J’attache ta charrue, la vache » (ou… prononcez-le comme vous le voudrez). Au départ de l’Inde, vous passez par la Grande-Bretagne, la France, l’Italie, l’Espagne, la Libye. Tout ça dans une armoire Ikéa, mais je vous promets de l’aventure, des quiproquos, de l’humour, de la dérision, un peu d’absurde – le tout dans un contexte où le passage des frontières par un étranger est quelque peu délicat… mais tout de même vous trouverez… l’amour. Un vrai tour de passe-passe, où Romain Puértolas, parvient lui, à relier les frontières avec beaucoup d’humanité – tout en légèreté.

Ce livre est à lire par toute la famille. Le mieux est de le lire avec les enfants pour pouvoir en parler ensemble.

Comptez environ 6  heures de lecture. (253 p.)

Ce roman a été adapté au cinéma et sort en DVD le 30 mai 2018.

Très belle adaptation audio lue par Dominique Pinon:

La version album de “L’Extraordinaire Voyage du Fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikéa”, Zidrou, Falzar et KyungEun – Selon le roman de Romain Puértolas.

 

Le roman – best-seller, le film et voici maintenant… la bande dessinée. Un bon moyen de découvrir autrement cette fabuleuse histoire au rythme des planches. La BD peut se lire plus rapidement que le roman : d’une traite (le roman aussi, mais avec des enfants, c’est plus difficile). Cette bande dessinée est un support agréable pour tous, et avec les enfants particulièrement, surtout les plus jeunes – en-dessous de 6 ans. Après cet âge, roman et bande dessinée sont deux expériences différentes… il ne faudrait pas non plus oublier le roman. Je préfère toujours lire en premier lieu l’œuvre d’origine. Cela dit, cette BD est très bien faite et mérite le coup d’œil !

Mon utilisation : Nous avons tout d’abord lu le roman ensemble (à sa sortie), mon fils aîné et moi. Je n’ai pas écouté l’entièreté de la version audio puisque j’avais déjà lu le livre. Mais… je l’écouterai avec plaisir (d’autant plus que j’adore Dominique Pinon), tout en feuilletant la Bande Dessinée (que je lirais tout de même auparavant) … histoire que les trois enfants aient quelque chose à se mettre sous la dent. Enfin, sous les yeux et dans les oreilles.

 

Ne regardez pas l’histoire vous passer sous le nez. Vous l’avez à portée de main ! Votre action : partager ces livres que propose cet article via vos réseaux sociaux pour être plus nombreux à regarder ces enfants, ces familles qui sont en danger. 

Pour l’instant je ne vous propose que deux livres, mais j’en ajouterai d’autres au fur et à mesure que j’en découvre, n’hésitez pas à me faire part de vos propositions de lectures, pour que je les ajoute à la liste.

Note : Vous pouvez acheter les livres en cliquant sur les couvertures ou en rendant visite à votre libraire.

 

 

* « On n’est pas couché », émission du 28 avril 2018.

 

       Crédit Photo: Pixabay – Capri23auto 

 

Partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 8
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *