Vie pratique

Réussir un cadeau qui plait à chacun

7 décembre 2017

Maison d' Estelle des familles et des livres

Estelle

 

Bonjour,

Je vous partage la petite histoire qu’Agathe – ma fille, qui fêtait ses 9 ans, avait écrite sur un petit bout de papier cadeau. Elle avait oublié de le coller dans son journal intime. Un soir, en faisant le tri dans sa chambre – avant de tout plaquer et de partir, je suis tombée dessus, et… je l’ai lu :

« Aujourd’hui, c’était mon anniversaire, et j’ai déjà cassé mon cadeau. Je veux dire, je l’ai cassé exprès.

Une montre. Soi-disant belle. Soi-disant chère. J’ai marché dessus… non, j’ai sauté dessus ! C’est vrai que j’ai grandi, comme m’a dit mon père, parce que la vitre s’est fendue tout de suite sous mon poids et le mécanisme s’est arrêté. « Tu as bien grandi ! » il a dit en me frottant les cheveux, comme à un bébé. J’ai balancé le truc en bouillie d’un coup de pied sous mon lit. « Une montre de grande » – avec trois heures de retard, il m’a dit ça mon père. Trois heures. Et maman, qui devait s’occuper des petits parce qu’ils voulaient manger les décorations. Et moi qui devait m’occuper des petits parce que maman « devenait folle ! ». Et Papa qui n’arrivait pas. Et maman qui a commencé à crier, à se fâcher pour tout, pour rien. Et moi… Et moi, je ne sais plus. J’attendais, je crois. Ou alors, non, je n’attendais plus.

Puis, il est arrivé – mon père. Maman a fait semblant de rien. Et là, j’ai été obligée de manger du gâteau. Obligée de sourire pour la photo. Obligée de dire merci pour le cadeau. Puis enfin, ils m’ont laissée. Sans voir que quelque chose au centre de moi-même s’était brisé. Et je suis partie au lit. Avec leur chère montre ! »

J’essaye tellement d’être parfaite sans y réussir que je suis épuisée. Comment fait-on, encore, pour faire de bons cadeaux ?

Estelle, maman d’Agathe.

cape super pouvoirs des familles et des livres

Des Familles et des Livres

 

 

Chère Estelle, Voici ce que j’ai trouvé :

Réussir un cadeau qui plait à chacun

Dans cet article vous découvrirez le livre

” Double je : Identité personnelle et identité statutaire” de François de Singly

 

Réussir un cadeau qui plait à chacun

Voici les techniques que j’ai apprises dans mes lectures pour aider Estelle et qui pourront vous aider vous aussi à réussir tous vos cadeaux cette année et toutes les années qui suivent.

A condition, bien évidement d’en mettre deux ou trois en action!

Donc, si vous avez l’intention de déjouer comme une-un pro des relations humaines le casse-tête plusieurs fois par an, c’est par ici.

Voici comment ça fonctionne :

Entre Noël, Saint-Valentin, anniversaires, sans compter les extras et les fêtes de rencontre ou de mariage :

Pour un couple, vous avez au minimum 3 occasions de vous creuser le ciboulot par an. Et donc la chance de marquer des points auprès de l’amour de votre vie… Ou l’inverse !

Ajoutez à cela Saint-Nicolas – pour ceux qui la fêtent, Pâques, fête des Pères, fête des Mères, anniversaire des enfants et vous obtiendrez pour un couple avec un enfants : 3 + 5 = 8 occasions à ne pas rater !

Pour deux enfants, ça fait 3+10 = 13, trois enfants = 18, quatre = 23, je vous laisse réfléchir pour la suite… Et compter vous-même pour vos familles lorsqu’on ajoute à cela les grands-parents, les taties, les parrains, les belles-sœurs, les tontons, les cousines et les amis !

Alors, quel est votre chiffre porte bonheur ?

Pour ta famille, Estelle : un couple avec anniversaire de mariage (4 cadeaux), + 3 enfants avec Saint-Nicolas (15) + 4 grands-parents, tante Zaza, Muguette et Robert pour anniversaire et Noël (7 x 2 = 14), ça fait = 4+15+14= 33 occasions d’apporter le bonheur à ta famille, et donc de le recevoir (plutôt que de décevoir) !

Entre les petits, les grands, les garçons, les filles, les sportifs, les intellos, ceux qui sont né de la dernière pluie et ceux des neiges d’antan – comme dit Brassens… y a de quoi s’arracher les cheveux à l’approche des toutes ces fêtes.

Mais faire un cadeau qui fait plaisir, est plus facile que ce que l’on croit si on comprend les rouages sociaux de la famille !

Le Professeur et sociologue François de Singly s’est penché sur le sujet dans son livre “Double je: Identité personnelle et identité statutaire ”, paru en 2017 chez Armand Colin.

Alors, bien que les cadeaux ne soit qu’une partie de cette riche étude, regardons ce qu’elle nous apporte pour faciliter notre quotidien et notre épanouissement familial !

Un cadeau n’est pas qu’un objet, il vaut bien plus !

 

cadeau objet valeur

Le cadeau exprime l’affection que vous avez pour celui à qui vous l’offrez.

Même inconsciemment, la personne qui le reçoit s’attend à un certain niveau d’affection.

Elle mesurera sa valeur en le recevant et comparera sa justesse par rapport aux autres membres de la famille, en fonction de ses attentes.

Or, les attentes d’une personne obéissent à certaines règles. Voici à quoi se jauge nos « échelles de valeur » pour un cadeau :

– Sa valeur économique, qui doit être proportionnée au lien de parenté : vous imaginez ce qui se passerait si vous offriez un cadeau aussi cher à la voisine qu’à votre épouse. Ou, au contraire, si vous apportiez des cadeaux de prix très différents à chacun de vos enfants.

– Son esthétique : ne seriez-vous donc pas jalouse si votre époux recevait un plus beau collier de nouille que vous à la Fête des Pères ? Et que diraient vos enfants s’il l’un d’eux recevait un petit chat blanc et l’autre un chat brun, alors qu’il trouve que cette couleur « c’est caca! »?

– Son côté pratique : les cadeaux inutiles ou encombrants, c’est une bonne idée pour faire une blague ou sinon, oubliez ! Les gens poussaient des cris sur Fun radio lorsqu’Arthur leur annonçait qu’ils avaient gagné un poney au jeu concours, et ce n’était pas que  des cris de joie!

Arthur Fun Radio Poney Familes Livres

– La reconnaissance personnelle :  faire un cadeau qui plait à tout le monde, un même cadeau, en faisant quelques catégories n’est pas une bonne idée ! Par exemple : des serviettes de bain bleues pour les garçons, roses pour les filles. Ou un parfum pour les femmes, une cravate pour les hommes (François de Singly dans “Double Je” cite N. Herpin, D. Verger, 1985). Cela exprime que vous mettez de côté la personnalité, l’identité de chacun. C’est décevant de se dire que l’autre ne prend pas le temps de nous connaître. Donc, si l’étiquette est nécessaire en fonction de la personne (Agathe, n’aurait sans doute pas aimé ni compris qu’on lui offre un set barbier “rasoir et blaireau”, étiquetée “homme”),  et si c’est très pratique de grouper l’idée du cadeau, utilisez la personnalisation ! Une cravate avec un clin d’œil personnel – Tintin et Milou par exemple, dans le cas de François de Singly, une paire de baskets signée d’une petite note personnelle, pour l’une  de ses étudiantes, et c’est gagné!

Seules les personnes qui s’échangent le cadeau ou les proches peuvent comprendre le message intime qui est derrière. La « touche personnelle » peut signifier, « je te connais vraiment bien », rappeler des souvenirs vécus ensemble, montrer l’enthousiasme à partager un projet commun (la venue d’un bébé), ou une déclaration.

– Et enfin, votre investissement pour avoir choisi le plus beau des cadeaux : le proverbe « c’est l’intention qui compte » prend tout son sens ici! Comme le montre une autre étudiante de François de Singly qui reçoit une lampe frontale de la part de son Père : «prendre la peine d’aller dans un magasin, de choisir le modèle qui plait le plus », de réfléchir au bonheur que vous offrez, montre à quel point vous « donnez de votre personne » dans la relation, et donc l’attention que vous portez à l’autre. Elle ajoute : « Je pense que quelque soit l’objet, c’était le temps que mon père y avait passé et l’énergie qu’il avait dépensée qui comptait le plus. (…) Il avait mis une part de lui-même » (Ibid., “L’épreuve du don”, édition Kindle).

On peut donc imaginer qu’un cadeau fait soi-même montre une attention particulière de par son investissement en temps et en énergie pour la personne à qui on l’offre, mais attention à le coupler avec l’esthétique et à le personnaliser si vous ne voulez pas vous retrouver avec un pull pour descendre les poubelles comme dans le Père Noël est une ordure!

tricot gilet pere noel ordure familles livres

Donc, le secret des cadeaux réussis est de coupler plusieurs de ces critères à la fois. Et particulièrement, François de Singly montre qu’il y a une double exigence : faire preuve que vous connaissez bien la personne de par la personnalisation du cadeau et que votre lien de parenté est respecté de par sa valeur économique.

Je pourrais ajouter en lisant le mot d’Agathe qu’il y a un certain timing à respecter pour offrir le cadeau, car il symbolise la manière dont vous vous investissez dans la relation à celui à qui vous offrez.

Un cadeau surprenant est un cadeau inoubliable

 

Cadeau effet surprise Familles Livres

Pour un cadeau inoubliable, misez sur « l’effet de surprise ».

L’effet de surprise comment ça marche ?

Il suffit simplement de sortir un peu des limites des attentes de la personne dans l’un ou plusieurs des critères de l’échelle de valeur du cadeau que nous avons vus ci-dessus.

– Par exemple, un cadeau plus cher que ce à quoi s’attend la personne : une Play Station, alors que vous aviez sous-entendu un « petit cadeau »; la collection des Harry Potter plutôt que le tome 1, ou un très bon restaurant, etc.

– L’esthétique. On pense souvent aux bijoux pour épater les femmes, mais les spectacles et théâtres, une bouteille de champagne devant la tour Eiffel illuminée en pleine nuit, un concert de musique classique, ou peu importe selon les critères de beauté de la personne… Tout simplement vous mettre sur votre 31 pour l’occasion.  La beauté est toujours épatante.

– Une attention et donc une preuve d’affection plus grande: le « comment tu savais que c’était ça que je voulais !?» prouve que vous avez vraiment été attentif aux désirs et à la personnalité de l’autre. Nous avons tous envie de savoir que quelqu’un nous comprend vraiment. Il suffit parfois de noter un souhait mentionné des mois à l’avance. Lui, l’avait peut-être oubliée, mais pas vous !

– Le côté pratique mêlé à la relation fonctionne bien. Dans la série Friends, Chandler offre un tiroir à Monica, ce qui aurait été totalement raté s’il n’avait pas ajouté que c’était pour qu’ils emménagent ensemble. Offrir un vélo pour les déplacements scolaires signifie une montée en grade : tu pourras aller à l’école tout seul. Tout comme en recevant sa « propre lampe frontale », l’étudiante dont parle François de Singly comprend la reconnaissance paternelle de son indépendance.

Joindre la personnalisation et l’investissement booste aussi l’effet de surprise. Par exemple ces albums photos composée spécialement pour des anniversaires particuliers, ou l’organisation d’une fête « surprise » où l’on a pris le soin d’inviter les personnes chères, le montage d’un gâteau fait maison sur trois étages, etc. prouvent l’attention que vous portez au projet du cadeau et manifeste un engagement fort envers l’autre.

Offrir de l’argent ?

 

cadeau-argent familles livres cochon

L’argent peut marquer le respect de l’autonomie de celui qui reçoit le cadeau, puisqu’il peut ainsi le choisir lui-même. Mais, mieux vaut être certain que c’est bien de l’argent que souhaite la personne ! Car l’argent peut gommer le lien qui existe entre vous et saboter la reconnaissance personnelle, à tel point qu’une autre étudiante de François de Sinlgy dit avoir l’impression d’être devenue une « étrangère »  pour ses grands-parents.

Le vrai cadeau, quant à lui, témoigne de quelque chose de plus qui symbolise la relation qui existe entre celui qui offre et celui qui reçoit.

Comme nous le dit François de Singly, le secret du cadeau réussi n’est donc pas l’objet reçu en tant que tel, mais les sens que la personne qui l’offre et celle qui le reçoit lui donne.

En d’autres termes, pour que les cadeaux ce soit le pied sans vous mettre le doigt dans l’œil – bien que les cadeaux n’aient aucun rapport avec l’anatomie, surtout pas de stress, puisque le plus beau des cadeaux, c’est celui qu’on offre de tout son cœur.

Cadeau Mère et Fils

Points essentiels et plan d’action du cadeau réussi

Résumons les points essentiels pour que chacun soit heureux de son cadeau :

1. Le cadeau doit montrer que vous connaissez la personne. Même sur un cadeau “pour tous”, qui le plus souvent sont fait en dehors de la relation parents/enfants, mais par exemple grands-parents/petits-enfants, ou pour un groupe de cousins ou de neveux et nièces. Il est possible d’ajouter une petite attention personnelle (un petit mot ou autre). Ça change tout! Et si vous offrez un produit esthétique à une femme ou un rasoir à un homme, ce que l’on appelle un “cadeau statutaire”, ou si vous offrez de l’argent; ajouter une petit touche personnelle peut simplement prendre quelques minutes, mais la personne notera votre attention.

2. Le cadeau doit apporter un certaine valeur qui prouve votre affection: le cadeau montre un investissement soit en temps et en énergie de votre part; soit économique; soit en beauté; soit avoir un côté pratique qui symbolise par exemple une montée en grade familiale, soit produire un effet de surprise. Plusieurs critères peuvent être couplés.

3. N’oubliez pas le bon timing et la bonne humeur

À partir de là, il est plus simple de savoir dans quelle direction chercher les cadeaux. Et lorsqu’on sait où l’on va, on s’y rend en moins de temps, et avec moins de dépense d’énergie. Il vous restera toute votre attention pour partager ce moment si particulier.

Maintenant que vous avez compris comment ça fonctionne: identifiez votre stratégie pour chacune des personnes à qui vous voulez offrir un cadeau. Et mettez-les en actions dans un lapse de temps que vous avez déterminé.

C’est le meilleur moyen de connaître ce qui fonctionne pour vous.

Le but étant de vous simplifier la vie et de vous libérer du tracas de faire des cadeaux qui plaisent, cette fois vous avez un plan!

Gardez à l’esprit que dans vos lectures, c’est vous qui choisissez ce qui vous est utile pour avoir une vie personnelle et familiale plus libre et tout simplement heureuse !

Si vous avez aimé cet article, partagez-le.

Et pour en savoir plus sur le livre “Double je : Identité personnelle et identité statutaire” de François de Singly, aux éditions Armand Colin, voyez les détails ci -dessous.

Delphine.

Références utilisées dans l’article

Singly (de) F., 2017, Double je : Identité personnelle et identité statutaire (Individu et Société)”, Armand Colin, Paris.

Herpin N., Verger D., 1985, “Flux et superflu : l’échange de cadeaux en fin d’année”, économie et statistique, 173, p. 34-47.

Voici ma critique postée sur Amazon pour le livre de François de Singly, 2017, “Double je : Identité personnelle et identité statutaire (Individu et Société)”, Armand Colin

LOGO CAPE SUPER POUVOIRS.jpegLOGO CAPE SUPER POUVOIRS.jpegLOGO CAPE SUPER POUVOIRS.jpegLOGO CAPE SUPER POUVOIRS.jpegLOGO CAPE SUPER POUVOIRS.jpeg

Je recommande ce livre, très agréable à lire, qui prend appui sur des exemples de notre quotidien comme la réception de cadeaux, les activités des adolescents, le rôle de mère, la filiation, mais aussi l’art, et les parcours des personnages dans la littérature – ceux qui nous font apprendre la vie…
Au travers de tout cela, François de Singly démontre l’importance de chercher en tout un chacun ce que nous choisissons d’être derrière les uniformes sociaux que nous portons, rendant ainsi à nous-même l’humain dans nos relations aux autres – pour tous ceux qui ne se sentent pas reconnus pour ce qu’ils sont ; et pour tous ceux qui tentent de les comprendre, tels que les sociologues. Pour une sociologie complète. Pour des individus complets.

*

Remarque :

Il ne s’agit donc pas d’un livre sur les cadeaux, mais sur la manière dont nous jouons notre individualité, notre “je”, donc qui nous décidons d’être, dans nos relations aux autres. Cette étude regorge d’informations utiles lorsqu’on le lit sous l’angle de nos relations familiales. J’ai pris le cas des cadeaux pour cet article, mais vous comprendrez des tas d’autres rouages du “je” dans nos vies quotidiennes familiales en le lisant.

Partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 1
    Partage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *